BIENVENUE

didier CLAES

 

Arts Classiques

d’Afrique Noire

 

Membre de la Chambre des Experts en Œuvres d’Art de Belgique

Membre de la Chambre royale des Antiquaires de Belgique

Membre du Syndicat national des Antiquaires français

ClaesDidier-ClavairollesValentin-HD77 copie.jpg
 

Actualités
 

Statue Bakongo - Crédit : Didier Claes

Statue Bakongo - Crédit : Didier Claes

TEFAF MAASTRICHT
MARS 2019

Pour sa participation à TEFAF Maastricht, didier Claes propose un ensemble de pièces exceptionnelles, des “masterpieces”, d’Afrique centrale. On compte parmi la sélection une statue Bakongo, un réel chef d’oeuvre chargé d’une énergie visuelle qui ne peut laisser de marbre son spectateur. Les nombreux ornements (clous, visses, cordes) qui composent cette statuette dont un “bilango” occupe encore la partie abdominale, offre un avant goût de l’exposition printanière de la galerie.

Masque Yaouré - Crédit : Didier Claes

Masque Yaouré - Crédit : Didier Claes

WINTER BRUNEAF
JANVIER 2019

Le mois de janvier est signe d’un évènement particulier, le Winter Bruneaf. Quelques jours après le premier de l’an, cette rencontre hivernale qui existe depuis des années, s’organise à nouveau dans le quartier bruxellois du Sablon. Galeries belges et étrangères ouvrent leurs portes au public venu admirer art classique d’Afrique, d’Asie et d’Océanie. La galerie expose à cette occasion une sélection de pièces exceptionnelles qui reflètent beauté et magie d’Afrique, un mixte intéressant qui sera réchauffer le coeur et l’esprit.

Peigne Chokwe - Crédit : Didier Claes

Peigne Chokwe - Crédit : Didier Claes

BRAFA ART FAIR
JANVIER 2019

À l’occasion de sa participation à la BRAFA, Didier Claes dévoile une impressionnante sélection de peignes issus pour la plupart de République démocratique du Congo. L’exposition « Kisanola », peigne en lingala, se concentre sur la beauté de cet ustensile finement sculpté et orné d’une tête ou d’une figure en son sommet. Parmi la trentaine de peignes exposés, on compte principalement le style Chokwe, Yaka, Luba et Lélé.  D’une grande diversité esthétique, ces objets renvoient à un art de cour destiné principalement à la haute hiérarchie.

 

 

Vidéo @artview

 

 

Publications

_DSF1711.jpg