Notre histoire
 

Dès son plus jeune âge, Didier Claes a été confronté aux cultures et aux traditions africaines. Il a approfondit ses connaissances lors de nombreux voyages au Congo et pendant une dizaine d’années, il fournit ainsi les marchands de Bruxelles, Paris et New York. A partir des années 2000, Didier Claes présente lui-même ses sélections d’oeuvres en exposant lors de nombreuses foires telles que l’International Tribal & Textile Arts Show de New York, la Foire des Antiquaires de Belgique, Bruneaf et Grands Antiquaires à Bruxelles, ainsi que Parcours des Mondes et le Salon du collectionneur au Grand Palais, à Paris. En 2002, Didier Claes ouvre sa première galerie dans le quartier renommé du Sablon à Bruxelles. Il consacre alors ses activités à la présentation d’objets d’art de belle qualité provenant de grandes collections occidentales.

Depuis 2005, il fait partie de la Chambre des Experts en OEuvres d’Art et a également intégré la Chambre royale des Antiquaires de Belgique ainsi que le Syndicat National des Antiquaires français. En 2008, Didier Claes participe à sa 1ère édition de TEFAF (The European Fine Art Fair) à Maastricht, prestigieux salon d’antiquaires. En parallèle, il met en oeuvre de nombreux projets. Vice-président de Bruneaf, il est co-commissaire en 2007 de l’exposition Mestach l’Africain puis de l’exposition Congo mythical masks en juin 2009, à Bruxelles. En 2011, il est commissaire de l’exposition Arts d’Afrique. Voir l’invisible au Musée d’Aquitaine de Bordeaux et dirige l’ouvrage Empreintes d’Afrique : l’art tribal au fil des fleuves aux Editions 5 continents. En 2015, Didier Claes est commissaire de l’exposition Uzuri wa Dunia (« beautés du monde » en swahili), qui a rassemblé 130 chefs-d’oeuvre dans l’Ancienne Nonciature à Bruxelles, à l’occasion des 25 ans de Bruneaf dont il a été président du comité de 2013 à 2016. Le galeriste a depuis résigné pour la présidence en 2017. Didier Claes a en outre été expert pendant plusieurs années auprès de la maison de ventes Pierre Bergé & associés à Bruxelles. Sa participation remarquée à la BRAFA (Brussels Antiques and Fine Art Fair) en 2011 – créant l’événement avec la présentation d’une unique sculpture Bakongo – est emblématique de son grand souci d’exigence. Alors que sa nomination en 2012 à la vice-présidence de BRAFA lui apporte sans conteste une belle reconnaissance de la part de ses pairs, sa première participation très remarquée à la Biennale des Antiquaires de Paris, en septembre 2012 au Grand Palais, lui a valu les retours élogieux de la presse et du public. La galerie didier Claes est aujourd’hui installée dans un prestigieux espace et compte désormais parmi sa clientèle de nombreux collectionneurs américains et européens ainsi que des institutions muséales internationales.En 2002, Didier Claes ouvre sa première galerie dans le quartier renommé du Sablon à Bruxelles. Il consacre alors ses activités à la présentation d'objets d'art de belle qualité provenant de grandes collections occidentales. Depuis 2017, la galerie didier Claes est aujourd’hui installée dans un prestigieux espace, dans le quartier d'art contemporain à Ixelles et compte désormais parmi sa clientèle de nombreux collectionneurs américains et européens ainsi que des institutions muséales internationales.